Respiration et gestion des émotions

Monter sur scène avec la difficulté de gérer ses émotions éloigne du plaisir de jouer.

Jouer sans émotion (débordante) ne signifie pas jouer sans musicalité.

Développez vos repères physiques, ceux qui vous ancrent et qui vous stabilisent.

Une mauvaise gestion des émotions limite les capacités techniques et l’expression.

Vous limitez votre endurance et c’est précisément cela qui vous stress.

Vous avez donc le choix de monter sur scène calmement en restant branché avec vos sensations ou de vous perdre dans vos émotions, c’est l’un ou l’autre.

Aussi, la respiration est souvent utilisée pour gérer les émotions.

Mais en situation de jeu, une respiration trop basse (abdominale ou profonde ou ventrale ou diaphragmatique) ne vous détend pas.

En effet, une respiration ventrale court-circuite les abdominaux, fatigue le dos, les épaules, les mains ou les lèvres. Ces conséquences techniques deviennent rapidement très anxiogène.

Le « calme » permet de rassembler tous les éléments techniques nécessaires pour jouer.

Un PHYSIQUE tonique et un MENTAL détendu = Plaisir de jouer !