Bonjour et bienvenue !

.

Je soutiens et coache les musiciens dans leur vie professionnelle depuis 1998.
Un travail en conscience en lien avec l’anatomie fonctionnelle.

Peut-être que je n’en fais pas trop, peut-être que j’en fais assez, mais je ne me fais pas mal.
Et si parfois la douleur arrive, c’est un signal que j’écoute sans pour autant l’amplifier.

 

Il n’est pas normal de se faire mal en jouant et la douleur au quotidien est déprimante.

La douleur persiste malgré vos efforts car le vrai problème est le relâchement.
La recherche de détente est la confusion N°1 en pédagogie.
Jouer sans douleur n’est pas quelque chose d’extrême.

Je vous partage mon travail et continue chaque jour à créer de nouveaux outils pour vous musicien.

En savoir plus

De la fatigue à l'arrêt du jeu

Fatigue

La fatigue vient de l’excès de relâchement.
La recherche de détente est la confusion N°1 en pédagogie.

Compensations

Acharnement, forçage et perfectionnisme vous poussent à travailler plus.
Perte de souplesse, crispations et compensations : un cercle vicieux.

Douleur

Douleurs d’épaules, de dos, de coudes, de mains ou de lèvres…
(seule la dystonie de fonction n’est pas douloureuse)

Pathologies

Surmenages musculaires
Compressions nerveuses
Dystonies de fonction.

Limitation du temps de travail

Ne pas pouvoir jouer plus de 10 minutes…
Ne plus pouvoir jouer du tout et déprimer.

Anxiété

Anxiété de performance ou anxiété généralisée :
Une mauvaise gestion des émotions fatigue énormément…

Il est vraiment frustrant de ne pas pouvoir jouer plus de 10 minutes sans ressentir une tension insupportable.

La concentration nécessaire est perturbée et votre travail semble moins bénéfique.
Vous travaillez d’avantage pour combler ce manque et votre motivation ne suffit plus.
Votre exigence mêlée au perfectionnisme et à la répétition du geste sont les causes de bien des maux.
Des pathologies s’installent et arrêter semble parfois nécessaire ce qui augmente votre anxiété.
L’arrêt du jeu ne vous offre pas d’intégrer de nouvelles habitudes, seule la reprise dans certaines conditions le permet.

Vous intégrez bien plus vite que vous ne le pensez le respect de votre anatomie au sein de votre technique.
Vous reprenez enfin votre respiration.

Les axes de travail

Un catalogue de plus de 40 ateliers

écrits pour tous les musiciens !

Un catalogue construit sur les 7 axes de travail.
Revisiter les confusions pédagogiques et faire le lien avec l’anatomie fonctionnelle.
Appliquer ces nouveaux points de vue sur les régions corporelles concernées.

Coaching

Découverte

57/ mois
  • 7 ATELIERS FONDAMENTAUX
  •   Un atelier est un support audio ou vidéo accessible en ligne. Chaque atelier développe des informations théoriques et pratiques sur les thèmes présentés ci-dessus.

Professionnel

97/ mois
  • 7 ATELIERS FONDAMENTAUX
  • + 30 ATELIERS SUPPLEMENTAIRES
    tous accessibles et je choisis
    mon instrument

Intensif

397/ mois
  • CONTENU IDENTIQUE
    AU COACHING PROFESSIONNEL
  • + COACHING INDIVIDUEL
    OU DE GROUPE
    Offre limitée sur candidature

Institutions

800/ journée d'intervention
  • CONTENU SUR MESURE
    Une journée d'introduction
    à plusieurs journées par an
  • CONSERVATOIRES,
    UNIVERSITES
    ET ORCHESTRES

Témoignages

Petri Kumela
concert artist, guitar lecturer in Sibelius-Academy and Helsinki Metropolia University of Applied Sciences

Marc Papillon a grandement influencé ma façon de travailler. Ses concepts et méthodes sur l’ergonomie et le jeu d’un instrument sont faciles à changer dans leur simplicité et leur fonctionnalité. Les résultats dans mon propre jeu et dans celui de mes élèves sont clairs et impressionnants.

J. F.
Violoniste - Canada

Dans cette quête, vos exercices agissent ainsi comme des balises qui me dessinent un droit chemin. Certains sont plus ardus que d’autres, mais là aussi, leur pratique au fur et à mesure m’aide à aller progressivement plus loin. Je ne ressens aucune douleur, aucune tension, je dirai plutôt que cela délit mes raideurs et me permet de soutenir mon geste de façon plus massive, puisqu’en privilégiant mes grosses articulations, je libère les plus petites. Résultat immédiat : son plus riche, son qui respire !!! 🙂 Merci beaucoup !

C. M.
Violoniste - Paris

Bonjour, Juste pour vous dire que j’ai réussi à faire une semaine de répétitions et concerts (7 à 8 heures / jour) sans souffrir, grâce à vos exercices d’échauffements, d’étirements et à vos techniques de prise de conscience et de relâchement sélectif. Merci beaucoup !

C. L.
Accordéoniste

Je retiens de ces ateliers des éléments essentiels sur l’anatomie et des mécanismes mis en jeu lors de ma pratique instrumentale. J’ai aussi pu découvrir différentes techniques ainsi qu’un vocabulaire adéquat sur des zones musculaires que je sollicite particulièrement avec mon instrument. En effet, les exercices posturaux me permettent d’amoindrir mes douleurs dorsales. Par conséquent, en les utilisant de manière à échauffer ou à étirer mes muscles, l’énergie de mon jeu corporel et musical devient de plus en plus efficace et pertinente.

Bruno
Guitariste

Bonjour, Depuis ces vidéos, j’ai pris en compte les recommandations dans ma pratique de la guitare de façon personnelle mais aussi auprès de mes élèves. Vous vous en doutez, les bénéfices techniques et le bien être sont au rendez-vous. Merci pour vos conseils et votre disponibilité.

Lise
Pianiste

Quel bonheur de te retrouver virtuellement. Je me sens privilégiée d’avoir suivi les ateliers. L’idée des vidéos est géniale, je réalise qu’il y a plusieurs détails que j’ai tout simplement oublié avec le temps, ces vidéos rafraîchissent ma mémoire. Je n’ai plus de douleurs (tendinites) et ai recommencé à jouer sans douleur après… 20 ans. Au début, j’étais un peu craintive, pour les tendinites, me disant que le « sans douleur » n’allait pas durer. Ça tient le coup !!! En appliquant les conseils, les exercices, et surtout, la détente dans la pratique, ça s’est placé. En fait, je réalise (finalement !) que la manière de me sentir en pratique est directement reliée à celle en situation de « concert ». Il n’est jamais trop tard pour apprendre… les bonnes habitudes. Bref, un esprit calme et détendu favorise un état du corps calme et détendu, et vice-versa. J’attends avec impatience les vidéos suivantes. Merci !

R. B.
Flûte traversière

Je retiens de ces ateliers que des problèmes qui nous semblent compliqués, voir impossibles à améliorer peuvent parfois se révéler simple à changer. Installer les fondamentaux d’une bonne posture corporelle : équilibre des pieds, axe principal, tête centrée et libre, amène déjà un équilibre global du corps. Ces ateliers m’ont donné conscience que physiologie et psychologie sont très liées. Construire une posture adéquate et optimale pour un jeu et un confort meilleur est fondamental pour un musicien. Cette recherche qui est un travail qui durera toute notre vie peut néanmoins être guidée par des outils finalement simples. Maintenant que j’ai le sentiment de mieux connaître les mécanismes du corps, je vais chercher à trouver des moyens ludiques et agréables de les pratiquer et de les faire pratiquer.

Christophe
Pianiste

Merci infiniment de cette initiative porteuse d’espoir pour tous les musiciens professionnels qui vivent avec cette tristesse immense de ne plus savoir ce que jouer librement veut dire, et qui sont confrontés à l’incompréhension de ceux qui les entourent.

Juliette
Violoniste - Nice

Merci pour ces informations, je me reconnais dans votre description.
En ce qui me concerne, je n’habite pas sur Paris et c’est très agréable de pouvoir vous suivre à distance. Un ami musicien m’a parlé de votre approche et j’attends avec impatience la prochaine video!
je regarde avec plaisir vos vidéos. Je suis très contente que le monde des musiciens se sensibilise de plus en plus à l’aisance de jeu. (encore quasiment inexistant dans les conservatoires, et c’est grave ! ).
J’ai grandi sans corriger de grandes courbures du dos dues à cette mollesse dont vous parlez. J’ai appris à conscientiser mes tensions, et à les stopper.
Le tout, surtout en évitant de se redresser en tirant les épaules en arrière (cette différence entre tension et tonus juste étant très difficile à trouver).
Par contre, je butte toujours sur la question de la respiration. Etant violoniste, je me sens souvent un peu coincée de ce coté là.
Y a t-il un secret?
Merci encore,
Juliette

Andrzej Wilkus
Lecturer of Guitar and Guitar Pedagogy - Sibelius Academy, Helsinki, Finland

À l’automne 2015, Marc Papillon a été invité comme conférencier à l’Académie Sibelius à Helsinki, en Finlande.

Pendant quelques jours, il a donné des conférences de masterclass, qui ont suscité un énorme intérêt chez nos étudiants,

les guitaristes professionnels et les professeurs de guitare en Finlande.

Les conférences de Marc étaient incroyablement inspirantes; ils ont ouvert de nouvelles approches aux processus de jeu de guitare.

Il a combiné les différents aspects (physiques, techniques et mentaux) du jeu de guitare et a réussi à démontrer

comment trouver le plaisir tout en travaillant avec un instrument aussi exigeant.

P. S.
Trombone solo

Bonjour Marc, toujours trombone solo de l’orchestre de Castille Leon en Espagne. Et merci pour vos conseils. J’ai eu une dystonie en 2002 et je me suis récupéré en 2006. Vos conseils sont toujours à l’ordre de ma routine. Exercices corporels et mentaux, sensations etc… je suis toujours près de tout cela et bien sur, cela a complètement changé la forme de donner mes cours de trombone… Merci Marc.

Joris
Batteur

Merci encore Marc pour ces conseils !
Les exercices d’étirements musculaires de la ceinture scapulaire et de « prise de conscience » des omoplates sont exactement ceux dont j’avais besoin. Un résultat très concluant puisque j’ai pu travailler durant 4h hier sans me tendre le dos… chose que j’avais du mal à imaginer il y a encore quelques jours. Il faut maintenant que j’affine mes sensations.

Au-delà de la posture ...

Vous avez déjà travaillé votre posture mais vous n’avez pas atteint vos objectifs …
Vous tournez en rond et vous vous posez encore trop de questions …
Pour aller plus loin et intégrer ces données dans votre pédagogie, je vous propose d’avancer ensemble.